Peter Brook et le Bouffes du Nord

Posted on January 4, 2009. Filed under: Brook Peter, Θέατρο Bouffes du Nord |

lundi 20 novembre 2006 par isabella

le théâtre, il faut le goûter avec la langue. Si, dans l’événement même, la vie est là pour ceux qui le font et ceux qui le regardent, à ce moment-là, c’est du théâtre.

Celui qui a été, ne serait-ce qu’une seul fois au Bouffes du Nord sait qu’en rentrand dans cette salle, l’impression ressentie est celle d’être dans un lieu particulier. Inconsciement, on est amené à faire abstration des murs, du plâtre, de la structure même, pour retrouver la sensation de “holy theatre”, c’est à dire un lieu à la fois hors des conventions et de l’éspace précis où il est circonscrit, et en même temps suffisamment central pour que les questions se posent de façon intime à chacun. Un lieu où l’invisible est rendu visible…

“Il y a un imense secret, caché dans l’un des mots les plus simples qui soient, ‘relation’. Tout est question de relation, entre une chase et autre, entre deux personnes… S’il y a pas de relation, la vie n’est pas là, s’il y a une relation, c’est vivant. Malheureusement, lorsque les structures sociales deviennent non seulement sclérosées, mais fixes, la relation humaine est remplacée par d’autres type de relations.

Lorsqu’on demande à un architecte de construire un théâtre, on attend de lui un bâtiment où soient possibles les relations qui font la vie du théâtre. Celle qui passe pas l’acces du public, sa sortie, la relation entre le tarif et la quantité de spectateurs, la relation de visibilité, la relation au confort – entre fesses et surface…

Lorsque vous allez dans un théâtre, n’importe où, vous devez assumer des milliers de relations déjà inscrites dans le lieu, mais la relation humaine y est rarement la priorité. Souvent, on y va pour l’événement, en dépit du manque derelation humaine.

La découverte des Bouffes du Nord n’a pas été due au hasard : c’était la suite de trois ans d’exploration, en Afrique et ailleurs, avec le Centre International de Recherche Théâtrales. Nous avons d’abord fait des centaines d’improvisations dans de lieux de la région parisienne qui n’avaient jamais été utilisés pour des spettacles. Dans des foyers pour immigrés, des écoles, avec des handicappés, dans des hôpitaux, des prison. L’expérience consistait à aller dans un lieu ingrat et essayer de comprendre quelle est la condition fondamentale pour transformer un lieu qui n’est pas conçu pour le spectacle…

Nous agissons de façon pragmatique. Nous regardions l’endroit, et nous disions : ‘Ah, il y a des chaises…elles sont horribles..Cette salle des fêtes est abominable ! Essayons de disposer lae places différemment, mettons un petit tapis, des coussins par terre.’

Puis nous sommes allés en Afrique et nous avons constaté que, n’importe où, on pouvait mettre un tapis et avoir des gens assis autour. La condition fondamentale était de commencer par la relation humaine qui crée un lieu immédiat, d’émblée. Après ces trois ans d’expérimentation et de voyage, il nuos fallait une base professionnelle pour accueillir les gens. Nous avons trouvé les Bouffes du Nord, à l’abandon… Tout était cassé, mais on s’est dit qu’on pouvait arranger ça, qu’on n’avait pas besoin des structures habituelles, d’un accueil compliqué, qu’on pouvait aller directement de la rue au café et du café è la salle. C’est une sorte de théâtre de boulevard de banlieue, construit comme une mosquée. C’est un principe d’architecture qu’on ne trouve nulle part ailleurs, ce demi-cercle. Nous avons pensé que là, nous avions l’essentiel… Nous avons presque rien changé. Nous avons rempli certains trous et refait le toit, pour la pluie… L’objectif était de rendre possible une relation humaine. C’est la question numéro un. ”

Make a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Liked it here?
Why not try sites on the blogroll...

%d bloggers like this: